Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Projet Savoir

Animaux etranges : le lophiiforme / Animales extraños : el lophiiforme

17 Octobre 2012 , Rédigé par Victor DEL REY Publié dans #Faune

 

lophiiforme desconocido

Il  ressemble à un monstre d’un film d’horreur et pourtant il existe. Ce poisson osseux est un prédateur caractéristique. Sa première épine de la nageoire dorsale appelé illicium ou encore tige et il est surmonté d’un « leurre » qui permet d’attirer ses proies.

Il se reproduit de manière étonnante car ils sont vraisemblables épars et les rencontres sont rares. Lorsque les premières captures de lophiiformes furent faites, les scientifiques ont remarqué que ce n’était que des femelles, qui mesuraient quelques centimètres et des parasites semblaient être attachés à certaines d’entre elles. Il s’avérait que ces parasites étaient des restes de lophiiformes mâles.

A la naissance, les mâles sont pourvus d’organes olfactifs développés pouvant détecter les odeurs dans l’eau et ne vivent que pour trouver une femelle avec qui s’accoupler. Plus petit que les femelles, ils ont des problèmes pour se nourrir dans les eaux profondes et sont obligés de trouver rapidement une femelle pour leur éviter de mourir. La sensibilité de ses sens olfactifs l’aide à détecter les phéromones signalant la proximité des femelles. Une fois trouvé, il mord dans peau libérant ainsi une enzyme qui digère la peau de sa bouche ainsi qu’une partie de son corps de la femelle qu’il a mordu, les fusionnant ainsi jusqu’au niveau des vaisseaux sanguins.  Le mâle meurt petit à petit d’abord en perdant ses organes digestifs, son cerveau, son cœur, ses yeux pour qu’il ne subsiste qu’une paire de gonades (glandes sexuelles) , libérant du sperme répondant ainsi aux hormones qui indique la ponte, présentes dans le sang de la femelle.

La portée du lophiiforme est une fine couche d’une matière transparente et gélatineuse de 60 et 90 centimètres de large, et de 7 à 9 mètres de long. Les œufs sont disposés en une seule épaisseur avec sa propre cavité. Une fois la portée abandonnée, les larves nagent librement.

250px-Giant FrogFishTexte en espagnol/Texto en español

Parece a un monstruo de peliculas de horror y sin embargo, existe. Este pez oseo es un depredador caracteristico. Su primera espina de aleta dorsal llamada illicium o aun tallo y esta coronado de un cebo que permite de atraer sus presas.

Se reproduce de manera sorprendente porque son probables dispersos y los encuentros son raros. Cuando la primera capturas de lophiiformes fueron hechas, los cientificos han notado que eran solamente hembras, que median algunos centimetros y parasitos parecian ser atados en algunas de ellas. Apagara que esos parasitos eran restos de lophiiformes varones

Al nacimiento, los varones tienen organos olfativos desarrollados permitiendo detectar olores en el agua y solamente viven para encontrar una hembra con quien aparearse. Mas pequeña que las hembras, tienen problemas para comer en las aguas profundas y son obligados de encontrar rapidamente una hembra evitarles morir. La sensibilidad de sus sentidos olfactivos le ayuda a detectar las feromonas signalando la cercania de las hembras. Una vez encontrada, muerde en su piel libérando asi una enzima que digera la piel de su boca asi que una parte de su cuerpo de la hembra que ha mordido, fusionando asi hasta el nivel de los vasos sanguineos .El varon muere poco a poco primero perdiendo sus organos digestivos , su cerebro, su corazon, sus ojos para que quedan solamente un par de gonades (glandulas sexual), libérando esperma repondiendo asi hormonas que indica la puesta, presentes en el sangre de la hembra

La camada del lophiiform es una fina capa de una materia tranparente y gelatinosa de 60 a 90 centimetros de ancho, y de 7 a 9 metros de largo. Los huevos estan dispuestos en una sola espesor con su propria cavidad. Una vez la camada abandonada, las larvas nadans con libertad.

484c49299a076021fe2e43348f236653Réf. : Wikipédia

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article