Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Projet Savoir

ETRANGE HISTOIRE. La lettre de l'au-delà.

31 Août 2012 , Rédigé par Victor DEL REY Publié dans #Paranormal

1915. Nous sommes en pleine première guerre mondiale. La scène se passe aux frontières d’Egypte. C’est les armées Turques qui les occupent. Le capitaine Marchall qui commande cette poignée de français et il sait que la situation est désespérée. Ce n’est qu’une question d’heures et, une fois le soleil levé, l’ultime attaque ennemie aura lieu et aucun espoir d’avoir des secours car tous les messages qui ont tenté de passer sont retrouvés morts et leurs cadavres mutilés sont exposés à quelques centaines de mètres de leurs camarades.

Seule solution en cas de défaite ? Elle est facile à deviner. Les dernières cartouches sont distribuées.  Chacun des 35 soldats en met une de côté. La raison ? Ils le savent tous. Mieux vaut la mort que de tomber aux mains de ce qui les encerclent car, avant de tuer les blessés ou les prisonniers, l’ennemi mutile de façon odieuse et chacun des hommes qui occupe encore le petit fortin isolé ce soir la a déjà vu l’atroce spectacle de leurs camarades torturés avant d’être égorgés.

Même le capitaine Marchall a mis une balle de côté. En la faisant sauter dans sa main, il songe à l’étrange destinée qui va le faire mourir dans ce désert aride du Sinaï où justement son arrière grand père mourut un siècle plus tôt. Tout comme lui, il était capitaine au service de Bonaparte, lors de la fameuse campagne d’Egypte. Sa famille a encore le sabre d’honneur du capitaine Marchall mort à l’ennemi en 1798.

Quelle étrange destinée que celle de cet homme qui, 117 ans plus tard, se retrouve comme son ancêtre au même endroit face aux mêmes ennemis. Mais l’espoir n’est pas vraiment perdu. Il reste un verre d’eau et une vingtaine de cartouches par soldat. Le capitaine cherche une idée pour cacher ses hommes. A ce moment précis, son lieutenant survient, escortant un vieil Arabe enroulé dans son burnous …. avec une lettre pour le capitaine. Pour ce dernier, il trouve cela soupçonneux. Ce vieil homme n’a rien d’un émissaire ennemi car d’habitude ils sont plus jeunes et représentatifs.

Le vieillard s’approche de l’officier et demande à plusieurs reprises si il est bien le capitaine Marchall. Après avoir répondu oui, le vieil Arabe tombe à genoux et se prosterne. Marchall ne comprend rien à tout cela. L’homme lève vers le ciel un visage rayonnant de bonheur, tout en articulant des phrases incompréhensibles mais qui représentent des remerciements adressés au Très Haut. Puis l’arabe se redresse et tend à l’officier un papier plié d’une bien étrange façon. Il y a un nom griffonné dessus mais il est à peine l’encre est délavée : « Capitaine Marshall »

Cette lettre lui ai bien destinée. Tandis qu’il déplie le papier en se posant des centaines de questions sur l’identité de ce correspondant mystérieux, le vieil homme lui dit que son père aurait été heureux de lui remettre lui-même mais ce fut à lui de faire cette tâche.

Une fois que la lettre fut ouverte, le capitaine Marchall peine à lire l’écriture qui est bâclée et presque illisible. Mais il réussit à déchiffrer les trois premiers mots « Mon cher Marchall…. ». Donc quelqu’un le connait personnellement. La suite du texte dit « Immédiatement après réception de cet ordre… » mais les mots qui suivent sont plus difficile à lire mais cela vient de toute évidence d’un supérieur. « …. Que je vous envoie par un jeune indigène…. ». Marchall arrête sa lecture et regarde l’Arabe avec méfiance.

Qui peut lui adresser cette lettre sachant qu’il n’y aucun corps de troupe à 20 km à la ronde et personne ne sait qu’il est assiégé de toutes parts depuis trois jours. Quant au jeune messager, ce n’est qu’un vieillard. Marchall regarde le bas de la lettre et il n’en croit pas ses yeux. Serait-ce un canular ? Une aberration ? Car la lettre est signée de …. Bonaparte. Il s’y reprit à cinq fois pour lire la signature pour arrive d’un état d’hébétude à une émotion naissante….

Bonaparte en personne ! A côté de ce nom, une date dont le mois est illisible : 1798. L’année de la campagne d’Egypte. Marchall lui demanda qui lui avait donné cette lettre. Le plus naturellement possible, l’Arabe lui répondit que c’était le général Bonaparte qui lui a donné à son père et son père en mourant lui a chargé de lui remettre en main propre.

Pressé de question, le vieil homme raconte l’histoire incroyable mais vraie, sur le fait qu’en cette année 1915, il lui remet cette lettre confiée plus d’un siècle plus tôt.

En 1798, Bonaparte, alors en pleine campagne d’Egypte, l’adresse à l’un des ses officiers, le capitaine Marchall. Il la confie à l’un des Arabes récemment ralliés à sa cause, le cheikh Maluk, 22 ans. Malheureusement, il arrive trop tard et ne trouve pas le destinataire. Frappé sans doute par le magnétisme qui émanait du futur empereur, il a peur de retourner vers lui pour lui dire qu’il n’a pas accompli sa mission. Toute sa vie, il n’aura qu’un but : remettre sa lettre au capitaine Marchall.

En 1874, alors qu’il avait 98 ans, il fit promettre à son fils qui en avait 48, de remplir sa mission avant de mourir. Pendant 41 ans, Maluk, fils du cheikh allié de Napoléon, viendra frapper à la porte pour se décharger de la mission que lui avait confiée son père. Serait-ce un hasard des lois de la destinée que ce vieillard de 89 ans réussit à remettre en main propre au petit fils du capitaine Marchall, qui fut capitaine lui-même ?

Quoiqu’il en soit, la mission fut accomplie après plus d’un siècle. Lettre remise en main propre, un jour de 1915, dans le désert du Sinaï, à un homme qui, avec 35 autres soldats, attendent la mort avec courage.

Mais le plus étonnant de cette histoire arrive à ce moment. Le capitaine Marchall reprend avec difficulté la lecture du message :

« Mon cher Marchall ; immédiatement après réception de cet ordre, que je vous envoie par un jeune indigène, vous déterrerez les provisions et les munitions enterrées sous le fort. Après avoir pris ce dont vous aurez besoin, détruisez l'excédent et retirez-vous en direction de la frontière égyptienne. Des trois routes qui existent, ne prenez aucune des routes côtières. Marchez sur la route centrale en descendant droit à travers le désert. Conservez comme la prunelle de vos yeux la carte ci-jointe, qui indique l'emplacement des points d'eau. Signé : Napoléon Bonaparte »

Devant un tel signe du destin, comment douter de sa bonne étoile ? Marchall fit creuser aussitôt la cour du fort et découvre vivres et munitions. Ce ne sont pas celles déposées par Bonaparte, mais par les Allemands et les Turcs, juste avant l’avance des alliés. Mais peu importe : ce sont des vivres et des munitions. Il décide par la suite d’utiliser le plan joint à la lettre et de tenter son va-tout. Il peut être encore utilisable car, dans le désert, les choses évoluent si lentement.

Profitant que le jour n’est pas encore levé, les 36 hommes empruntent dans le plus grand silence un sentier à travers les rochers qui va les conduire sur l’ancienne route désignée par Bonaparte. Grâce au plan, ils vont retrouver les points d’eau qui leur permettront de progresser dans le désert et de retrouver les troupes alliées. Au moment de quitter le fort, le capitaine Marchall embrasse le vieillard tout  ému lui-même d’avoir pu accomplir la mission dont son père l’avait chargé.

Le vieillard finit par dire qu’avec la lettre, son père lui donna deux pièces d’or. C’est le prix du service rendu selon lui. Il lui dit aussi de les dépenser uniquement que s’il remplit la mission dont lui a chargé le grand pacificateur. Comme la mission fut rempli, il a l’intention de les donner à son petit-fils qui veut faire des études à Paris et il espère qu’un jour, le capitaine ira lui rendre visite.

L’histoire ne dit pas si l’arrière petit fils du cheikh Maluk a rendu visite à l’arrière petit fils du capitaine Marchall. Il serait étonnant de penser qu’aujourd’hui, en 2012, un homme puisse dire : « C'est grâce à une lettre de Bonaparte que mon arrière grand-père a pu, en 1915, se replier sans dommage dans le désert...Car la piste était sûre, et les points d'eau toujours là ». On peut dire que Napoléon était un bon stratège quoiqu’on en pense…

 

Référence : le site les étranges histoires

Lire la suite

ANIMAUX INSOLITES. L'Axolotl

16 Août 2012 , Rédigé par Victor DEL REY Publié dans #Faune

On dirait presque le frère d’E.T., l’extraterrestre. Et pourtant c’est le plus fascinant des animaux.

L’axolotl est le seul animal qui passe toute sa vie a l’état de larve sans atteindre la taille adulte (on parle ici de néoténie ce qui en biologie veut qu’il reste jeune toute sa vie) et donc se reproduit dans cet état (cela s’appelle de la pédogenèse). On l’a souvent confondu avec la salamandre tigrée car on pensait que c’était la sa forme adulte. Cette dernière n’est qu’occasionnellement néoténique tandis que l’axolotl lui l’est généralement.

Il a aussi une autre capacité : celle de régénérer ses organes endommagés ou détruits. Il peut non seulement reconstituer un œil manquant en quelques mois comme recréer certaines parties de son cerveau seulement si elles sont détruites et sa tolérance aux greffes st vraiment exceptionnelle. Il est justement très utilisé pour la recherche et nombreux sont élevés en captivité lié à cette régénération. Mais uniquement à l’état larvaire.


 

Il se trouve essentiellement au Mexique et semble faire un maximum d’activité de l’aube au coucher du soleil. Vers la fin de sa croissance, entre 18 et 24 mois, il mesure entre 15 et 33 cm avec une taille moyenne de 25 cm. A l’état de larve, ils ont des yeux sans paupières ainsi que des branchies ayant la forme de branchies. Possédant des poumons, il a la capacité de se servir de sa peau pour respirer.

La métamorphose de l’axolotl de l’état de larve à l’état adulte se traduit de cette manière :

1) Atrophie des branchies

2) Développement des poumons

3) Et une série de transformation de son corps permettant ainsi de quitter le milieu exclusivement aquatique. 

Pourtant cette transformation est très rare dans des conditions naturelles et est provoquée par une baisse radicale du niveau des eaux accompagnée d’un réchauffement important. Cela réduit aussi son espérance de vie. Il passe de 10 à 15 ans dans son de larve à 5 ans dans son état d’adulte

 

Lire la suite

Visite de Verneuil sur Avre

15 Août 2012 , Rédigé par Victor DEL REY Publié dans #Géographie

 

Voici une autre ville de la Normandie qui a un sacré passé historique.... A découvrir avec passion....

 

Lire la suite

Les 5 endroits les plus merveilleux de la Terre

15 Août 2012 , Rédigé par Victor DEL REY Publié dans #Géographie

Voici cinq lieux extraordinaires et magiques qui se trouvent sur notre planète. De quoi faire rêver.

 

Le grand trou bleu de Belize

Presque circulaire, il mesure 300 mètres de diamètre et 120 mètres de profondeur. Selon Cousteau, il ferait parti des 10 magnifiques emplacements pour faire de la plongée. Il est surnommé ainsi par rapport à son contraste coloré qu’il provoque (bleu profond aux abords du bleu turquoise des roches et récifs alentours). Il a été formé après la dernière glacière. A cette époque, le niveau de la mer était très bas et les pluies acides ont creusés dans ces endroits calcaires d’énormes grottes dont certaines ont vu leur plafond s’effondrer. Une fois la période glaciaire passée, l’eau inonda toutes les galeries calcaires souterraines, donnant ainsi à ces cavités sous marines insolites et merveilleuses.

Il existe de nombreux trous tout aussi célèbres connu comme lieu de plongée. Le plus profond est celui du Trou bleu de Dean (202 mètres de profondeur) et le plus dangereux est celui du Trou bleu de la Mer Rouge. Selon les autorités, 40 personnes ont été surpris par la profondeur de ce dernier en cherchant un emplacement célèbre connu sous le nom d’Arche, qui est peu visible. Les plongeurs continuaient à descendre sans voir l’Arche, finissant par mourir du aux effets de la profondeur. Sans le vouloir, l’israélo russe Yuri Lipski a filmé sa propre mort dans les profondeurs sous 91 mètres de la surface. Les trous sont tout aussi dangereux que fascinants.

 

 

L’œil du Sahara en Mauritanie

Vous êtes observés…. Plus connue sous le nom de structure de Richat, cette curiosité de la nature s’est fait connaître lors des premières missions spatiales, grâce à l’image inquiétante que son apparence a suscitée vue à ces hauteurs. Situé en plein milieu du Sahara, cette structure mesure 40 kilomètres de diamètre et ressemble à un œil qui regarde le ciel.

Sa première description cartographique remonte à 1963. Jusqu’à il y a peu de temps, on le considérait comme une énigme géologique. Dans un premier temps, on avait cru à une collision météorique. Mais on sait à présent qu’il est né d’un phénomène volcanique assez particulier provoquant l’effondrement par couches successives du centre du volcan.

 

 

La grotte aux Cristaux Géants, mine de Naica au Mexique

La Cave aux Cristaux géants de la mine de Naica ressemble a cette célèbre planète Krypton que l’on voit dans Superman avec Christopher Reeve. Des cristaux de gypse faisant plusieurs mètres. Ils sont si larges que l’on peut marcher dessus. Le plus gros mesure 11,4 mètres de long pour 1,2 mètres de diamètre et pesant presque 55 tonnes. Ce sont les plus gros cristaux découverts jusqu’à aujourd’hui.

Située à 300 mètres sous terres, il y règne une humidité et une chaleur extrême (58°C) du à l’activité passe. Située sur une faille, elle fut autrefois inonée par les rivières thermales tout en fournissant des éléments chimiques par le magma souterrain. La chaleur et l’eau ont permis la formation de ces cristaux depuis 500 000 à 600 000 ans. Leur croissance dut interrompue lorsque la grotte fut vidée pour les besoins de la mine mais elle redeviendra immergée dans les dizaines d’années

 

 

Le lac de sel, Salar de Uyuni en Bolivie

C’est un reliquat d’un ancien lac des Andes mesurant 12 500 km² de superficie et qui constitue la plus grande réserve de sel de la planète, avec près d’un tiers de la masse des sels de lithium exploitable sur Terre, ce qui correspond entre 10 à 60 milliards de tonnes de sel. 25 000 tonnes sont extraites toutes les années

C’est un paysage désertique assez particulier car, depuis l’île de cactus d’Incahuasi, on ne voit qu’un désert de sel à perte de vue sur 360° et la couche de sel atteint ainsi de 2 à 120 mètres de profondeur selon les endroits

 

 

Le monde des Géants de Glace (Eisriesenwelt) en Autriche

Elle fut découverte en 1879. Cette grotte a toujours fait peur aux villageois qui vivaient aux alentours Ils la considéraient comme une porte des enfers. Située sur les flancs de montagnes des Alpes de Werfen qui se trouve à 40 km au sud de Salzburg.  Ce monde comprend une série de grottes dont la formation remontant de la dernière période glaciaire (de 110 000 à 10 000 ans). C’est la plus grande grotte de glace répertoriée sur Terre car il mesure 42 km de long.

 

Lire la suite

D'où vient l'expression "On n'est pas sorti de l'auberge" ?

13 Août 2012 , Rédigé par Victor DEL REY Publié dans #Le saviez vous

Voici une nouvelle dans le Projet Savoir : d’où viennent les expressions françaises et comment le dit on dans les autres pays ?

Ne pas être sorti de l’auberge

Cela veut dire qu’on n’a pas fini avec les problèmes. Cette expression vient du XIXe siècle qui est d’apparence étrange et il l’est difficile de l’associer aux difficultés avec une auberge, qui principalement est accueillante

Excepté dans l’auberge de Peyrebeille (appelée aussi L’Auberge Rouge) quand on décide de sortir de cet endroit, rien ne nous empêchait de le faire, pour peu qu’on ait payé notre dû

Il faut plutôt aller vers l’argot. Surtout du côté des voleurs pour bien comprendre cette expression. Dans cet univers là, le mot auberge signifie la prison, lieu où le voleur dormait et mangeait, comme dans une auberge, une fois capturé et condamné. Une fois enfermé, non seulement on n’avait pas fini avec les problèmes mais aussi, on n’avait beaucoup de mal à sortir de soi-même.

Cette expression en a donné une autre qui estsortir de l’auberge pour « se tirer d’un mauvais pas », donc des ennuis dans lesquelles on se trouvait

On peut dire aussi Ne pas avoir le cul tiré des ronces

Voici comment on le dit dans les différents pays :

Allemagne           Nicht aus dem Schneider sein (Ne pas être sorti de la zone de pénalité)

Angleterre            To not be out of the wood (Ne pas être sorti du bois)

Argentine             Eramos poco y pario la abuela (On était peu nombreux et la grand mere à accouché)

Brésil                     Nao tirar o pé da la lama (Ne pas enlever le pied de la boue)

                               Nao sair da merda (Ne pas sortir de la merde)

                               Estar num mato sem cachorro (Etre dans un bois sans chien)

Canada                  Les crêpes sont cuites

                               Ne pas être sorti du bois

Espagne                No salimos de una que nos metemos en otra (On ne sort pas d’une que l’on rentre dans une autre)

                                No ens queda res (Il ne nous reste rien) (Cela se dit en Catalogne)

France                    Ne pas être sorti le cul des ronces (se dit dans les îles)

Grèce                    όλα του γάμου δύσκολα κι'η νύφη γκαστρωμένη (Tout est difficile danns (la préparation d’) un mariage et en plus la mariée est enceinte

Italie                      E ancora non è finita (Et ce n’est pas encore fini !)

Pays-Bas               Er nog niet zijn (Ne pas être (arrivé) encore)

Portugal                Nao passar da cepa torta (Ne pas aller au-delà du cépage tordu)

Référence : Expressio

Lire la suite

Le botox et ses dangers : un puissant poison

11 Août 2012 , Rédigé par Victor DEL REY

L’un des poisons le plus puissants du monde (voire LE plus puissant) est ……le botox, appelé aussi toxine botulique. Il est presque 3 millions de fois plus violent que le cyanure.

Sa DL50 (dose pour laquelle la moitié des personnes  meurent suite à son injection) est évaluée à un nanogramme de toxine active uniquement par kilogramme (chez la souris). Bien qu’on n’est pu l’estimée chez l’homme, on peut dire que 70 nanogrammes  suffisent à tuer un homme (comparaison à prendre avec précaution). Voici quelques chiffres prouvant la puissance du Botox :

- 1 milligramme peut tuer plus de 14 000 personnes

- 1 comprimé de 1 gramme (sous forme de cachet d’aspirine) peut tuer 14 millions de personnes. Et avec 5 de ces cachets, c’est l’ensemble de la population française qui disparait.

- Donc une tasse de thé (entre 490 et 500 gramme) pourrait décimer ….. la terre entière (basée sur  7 milliards de personnes)

 

COMPARAISON

On peut dire que le botox est :

- 1 000 à 2 000 fois plus puissant que la batachotoxine, qui est un des poisons animaux les plus violents, qui se trouve surtout dans la peau des dendrobates (de la famille des grenouilles), les plumes de certains oiseaux et sur leur petit déjeuner (surtout les insectes qui contiennent des dérivés de ce poison)

- 140 000 fois plus puissant que le curare, que l’on utilise surtout comme anesthésiant

- 1 million de fois plus puissant que l’arsenic ou la strychnine, deux poisons que les tueurs utilisent …. dans  les films et romans policiers

- 500 000 à 3 000 000 de fois plus puissant que le cyanure et 192 millions de fois plus puissant que la caféine.

C’est un puissant neurotoxique, libérée par une bactérie appelée Clostridium Botulinum. Il existe 7 classes de cette bactérie dont 5 sont plus ou moins dangereuses pour l’homme dont la toxine botulique. Les effets sont simples : elle bloque la libération d’acétylcholine (c’est un neurotransmetteur jouant un rôle important dans le système nerveux central humain) au niveau des nerfs moteurs (et du système parasympathique). Ce qui empêche la contraction et provoque ainsi une paralysie flasque. Le résultat provoque une paralysie des muscles respiratoires entraînant la mort par asphyxie

Le botox est utilisé à très, très faible dose dans le monde de l’esthétique et est mélangé avec l’acide hyaluronique (qui permet de combler les rides). Dans ce domaine la, il présente plusieurs effets secondaires :

1. Abaissement des sourcils et de la paupière par manque de tonus

2. Disparition de certaines expressions du visage en contrepartie de la disparition des rides

3. Paralysie gênante de muscles du visage si l’injection est mal réalisée

Dans la majorité des cas, ces effets sont irréversibles même si les doses utilisées ne sont pas dangereuses. Selon certains historiens, le botox a été utilisé en tant qu’arme chimique sur l’un des adjoints de Heinrich Himmler

 

FAITS ETABLIS

On peut dire que certains éléments, certaines plantes, certains animaux sont les plus dangereux voire les plus mortels. Pour exemple, la ricine (issue du ricin commun) ou le plutonium sont souvent cités comme produits les plus dangereux. On peut dire que le plutonium contient (sous forme nitrée) 5.7 microgrammes par kilo de botox et la ricine en contient pas moins de 20 microgrammes par kilo. Par contre, on peut dire que le plutonium est l’élément le plus dangereux car il contient 10 nanogrammes par kilo et peut engendrer des conséquences néfastes à long terme et dont la prédiction est impossible.

Le serpent marin Chitulhia Belcheri a le venin le plus mortel dans le monde avec un DL50 à 0.25 microgramme par kilo ce qui en fait, après la batrachotoxine, la substance animale la plus dangereuse.

Voici une liste des substances les plus toxiques

1. Toxine botulique. de 0,4 à 1,2 ng/kg. Clostridium botulinum.

2. Tetanospasmine. Environ 1 ng/kg. Clostridium Tetani.

3. Shiga Toxine (Stx1). de 1 à 20 ng/kg. Shigella (genre - 4 espèces). (Fujii et al, 2001)

Références: le site le saviez -vous

Lire la suite

ANIMAUX INSOLITES. Le Tarsier

10 Août 2012 , Rédigé par Victor DEL REY Publié dans #Faune

Voici le premier des animaux de la série ANIMAUX INSOLITES, section qui vous fera découvrir des animaux aussi étranges que sympathiques les uns des autres

Vous vous dites mais quel est cet étrange animal ? C’est le tarsier, du genre Tarsius, qui regroupe une douzaine d’espèce de minuscules primates (les Tarsiens ou Tarsiers) et c’est le seul genre de la famille des Tarsiidae. Ils vivent dans les arbres en Asie du Sud-Est.

Il est très difficile à apercevoir car il ne bouge presque jamais de l’arbre qui lui sert de logement. Il y reste toujours et ne bouge que pour se nourrir. On le trouve souvent dans les Philippines

C’est un minuscule primate mesurant 15 cm (sans la queue), a des yeux énormes et de trrès longs pieds, d’où son nom car les os du tarse sont très développés. Ce mammifère nocturne, discret et farouche, il a des oreilles capables de s’orienter dans toutes les directions. Essentiellement insectivores, ils attrapent les insectes  en bondissant dessus, d’une branche à l’autre, arrivant ainsi à chasser des oiseaux, leurs œufs et des serpents. Leur gestation dure aux environs de six mois et ne donne naissance qu’à un seul petit.

Il a été découvert sous forme de fossile en Asie, Europe et en Amérique du Nord, ils ont été recensés depuis ce moment la dans les îles du Sud-Est de l’Asie. Surtout dans les Philippines, Sulawesi, Bornéo, Sumatra et sont classés dans les espèces protégés.

Lorsqu’ils sont en captivité, certains d’entre eux peuvent se blesser eux-mêmes sous l’effet du stress et ils ont la plus longue suite continue de fossiles parmi les primates avec la même dentition qui n’a pas changé depuis 45 millions d’années. Ils ont la possibilité de faire pivoter sa tête (qui est aussi grosse que sont corps) à 180°, ce qui est indispensable par rapport à leurs yeux trop gros (qui brillent dans la nuit) qui ne peuvent pas tourner dans leurs orbites.

Les indigènes de Bornéo les considèrent comme un « hantou » (démon). Il est ainsi craint et vénéré par les peuples d’Indonésie.

Il est le seul primate connu à émettre et percevoir des ultrasons, ce qui lui permet de communiquer à l’insu de ses prédateurs et de ses proies

Référence : wikipédia

Lire la suite

LEGENDE. La Dame Blanche

9 Août 2012 , Rédigé par Victor DEL REY Publié dans #Paranormal

Pour cet article, nous allons rentrer dans les légendes. Et par n’importe lesquelles : les légendes de France. Celles qui font peur ou qui peuvent faire rêver….

Pour cette première, j’ai décidé de parler d’un personnage bien connu : la Dame Blanche. Et pas n’importe laquelle car je vais vous raconter l’histoire de la Dame Blanche du château de Hohenbourg avant de parler celle que nous croisons sur les routes de France et d’Europe.

Dans le premier cas, la légende de cette Dame Blanche du château de Hohenbourg  nous vient de la région d’Alsace. La seconde légende est une légende urbaine accompagnée d’une vidéo reconstituant l’histoire de cette mystérieuse Dame Blanche.


La dame Blanche du château de Hohenbourg

A l’époque ou la source du Maïdenbrunnen était vive et avec une eau généreusement fraîche, il y a quelques siècles de cela, la jeune fille du seigneur Hohenbourg, qui s’appelait Hedvige, allait souvent se promener autour d’un petit étang pour se rafraîchir.

Malheureusement, un jour, un sanglier fonça dans les taillis et les prés furieusement. La raison de sa fureur ? Il fut grièvement blessé par un chasseur. A un moment, le sanglier s’arrêta et vit une forme humaine. Il se retourna et chargea Hedvige. Heureusement, un homme sorti d’un fourré, banda son arc et toucha le sanglier qui s’enfuit. C’était Robert de Wegilnbourg, fils du seigneur du château voisin. Comme dans chaque belle histoire, l’amour naquit entre les deux personnages. Et comme dans chaque histoire d’amour, il y a toujours quelqu’un pour s’opposer à cette idylle.  Dans celle-ci, ce fut le père d’Hedvige qui était totalement opposé à leur relation.

Manque de chance, un jour, il trouva les deux amants et tua le jeune homme.  Brisée de chagrin, elle alla s’enfermer dans sa chambre et se laissa mourir. En même temps disparut toute la magie et la beauté du site car les nénuphars sur l’étang fanèrent immédiatement, l’herbe devint jaune de tristesse et les fleurs ne s’ouvrirent plus au printemps. Au fil des années, l’étang perdit de tout son éclat.

Pourtant, il parait que certaines nuits, lorsque la lune disparaît derrière les nuages, on peut apercevoir la silhouette d’une jeune femme habillée en blanc, avec la chevelure dense et noire qui descend, marchant pieds nus autour des ruines du château de Hohenburg.

Tranquillement, elle s’arrête près de la fontaine tout en écoutant le murmure de l’eau et le bruissement du vent dans les arbres. On dirait qu’elle attend son amant. Certains disent qu’elle chante par amour. Puis, vers une heure du matin, elle part en pleurant tout en disparaissant dans la sombre forêt.

Référence : Légende de France

 

La Dame Blanche des routes

Sur certaines routes de France (et d’Europe), lorsqu’il se fait très tard et que la lune est bien haute dans la nuit noire, une voiture roule légèrement au dessus de la limite autorisée. Il est tard et il n’y a pratiquement plus personne qui roule.

Aux abords de la route, une jeune femme  vêtue de blanc fait de l’auto stop. Le conducteur (qui fut un peu étonné de voir une personne faire de l’auto-stop à cette heure aussi tardive) s’arrêta et lui proposa de faire un bout de chemin ensemble

Une fois installée, elle se présente et commença son récit. Après de longues minutes de présentation et de banalités, la jeune femme commença à pâlir.  Le conducteur demanda si elle n’avait pas un problème de santé quelconque. C’est alors qu’elle raconta une bien étrange histoire. C’était sur cette même route qu’elle a eu un grave accident de voiture où elle perdit la vie….. 40 ans plus tôt. Avant même que le chauffeur ne puisse comprendre quoique se soit, et alors qu’il prit un tournant très dangereux, elle se retourna vivement vers lui, poussa un hurlement d’outre tombe et disparut brusquement dans un nuage de fumée. Instinctivement, le conducteur freina d’un coup sec sa voiture …évitant ainsi l’accident mortel.

Voila une histoire type de légende urbaine. Des variantes de cette Dame Blanche existe à travers l’Europe (et je crois même à travers le monde). Mais, pour mieux s’imprégner de cette histoire, rien de telle qu’une petite vidéo qui vient du Portugal. Réalité ? Supercherie ? Libre à vous de le croire ou pas….

 


 
Lire la suite

Histoires extraordinaires

8 Août 2012 , Rédigé par Victor DEL REY Publié dans #Paranormal

Voici deux histoires aussi extraordinaires l’une comme l’autre. A découvrir

 

La plus jeune mère au monde

 

Lina Medina. Ce nom ne vous dit rien. Et pourtant cette fille est très connue dans le monde de la médecine. La raison ? Elle est devenue mère à l’âge de …. 5 ans et demi.

Née en 1933 à Paruranga au Pérou, elle est devenue la plus jeune mère de l’histoire. Elle a eu une puberté prématurée dés l’âge de 3 ans et elle a mit au monde Gerardo par césarienne en 1939. Pesant 3.2 kg, il fut élevé comme son frère pendant les 10 premières années de sa vie.

Ce fut à la suite d’une moquerie que le petit Gerardo à l’âge de 10 ans qu’il découvrit que Lina fut en réalité sa mère et non sa sœur. Il atteignit l’âge adulte sans aucun problème de santé. Mais ce fut en  1979, alors qu’il avait 40 ans, qu’il mourut des suites d’une maladie liée à la moelle osseuse. Personne n’a pu établir le lien entre cette mort et le fait qu’il était né d’une mère précoce

 Le grand mystère de cette naissance peu banale est l’identité du père, toujours inconnu aujourd’hui.

 

Le plus vieil animal recensé au monde : une tortue

 

Tu’ui Malila est une tortue australienne âgée de …. 190 ans (1775 – 1965). Elle est surnommée le « vieil homme » et a passé sa vie au Palais du roi, à Nuku’alofa (capitale des îles Tonga).

Ce fut à l’âge de 2 ans qu’elle fut offerte par le capitaine Cook à la monarchie des Tonga.

Il existe pourtant différents records de longévité de tortues des Seychelles ou des Galapagos. C’est le cas d’Harriet, une tortue géante des îles Galapagos ayant vécu 175 ans ou encore Adwaita, tortue géante des Seychelles qui est morte …. à plus de 250 ans. Pourtant, sa longévité reste sujette à caution et son âge a été évalué entre 150 à plus de 250 ans

 

Référence : Le saviezvous.net et wikipédia

Lire la suite

LE SAVIEZ VOUS ? Les anglais, le thé et leur conduite à gauche

7 Août 2012 , Rédigé par Victor DEL REY Publié dans #Le saviez vous

Ah ces anglais ! Qui ne s’est jamais demandé d’où venait leur mode de vie ? Sur deux points par exemple. Le premier : comment se fait-il qu’ils lèvent toujours leur petit doigt au moment de boire le thé à cinq heures ? La seconde : pourquoi roulent-ils à gauche ? Dans les deux cas, il faut remonter au temps du moyen-âge.

En effet, c’est de cette époque d’où vient certaines us et coutumes, voire de nombreux proverbes actuels. Pour la première question (celle du petit doigt levé au moment de boire le thé) c’est très simple. Les rois de cette époque avaient l’habitude de manger avec les doigts. Et oui, ils ne connaissaient pas encore les couverts mais ils connaissaient les sauces comme la mayonnaise. Alors , quand ils mangeaient un pilon de poulet graisseux avec les doigts, ils laissaient toujours lever le petit doigt qui rester toujours levé afin de le tremper dans le pot de sauce et améliorer ainsi le goût de la viande. Voila qui répond à la première question…

La seconde question est un peu plus complexe. Au temps du Moyen Age, les chevaliers, qui étaient droitiers, porter automatiquement leurs épées à gauche de façon à dégainer plus rapidement en cas de combat contre un autre chevalier. Comme il y avait peu de chevaliers gauchers et afin de faciliter la circulation sur les chemins, lorsqu’ils se déplaçaient à cheval, ils se mettaient naturellement à gauche de façon à ce que les armes des autres chevaliers venant dans le sens contraire ne se touchent pas car cela aurait pu être considérer comme un signe de provocation en duel.

Ce n’est qu’à l’époque de Napoléon que notre sens de circulation à droite prend sa réelle signification. Il pensait qu’il serait mieux d’attaquer par la droite afin de jouer sur l’effet de surprise (alors que tous les autres avaient lui attaqué souvent par la gauche). C’est grâce à cette technique qui lui a permis à plusieurs reprises de battre les Autrichiens (excepté pour les Anglais). Il décida par la suite d’imposer ce sens de circulation à droite dans tous les pays colonisés lors des grands batailles européennes afin d’affirmer se supériorité.

Ce fut par la suite que toutes les colonies des pays envahis par Napoléon appliquèrent ce sens de circulation. A l’exception des Anglais et de leurs colonies qui sont au nombre de 61 pays sur les 200 que comptent notre planète.

Voila enfin deux réponses qui nous permettent de mieux comprendre les Anglais et de pouvoir avoir un sujet de conversation lors des diners entre amis....

 

Références pour la seconde question (uniquement) : le site lesaviezvous.net

Lire la suite
1 2 > >>