Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Projet Savoir

La bête de l'Auxerrois / La bestia del Auxerrois

8 Octobre 2012 , Rédigé par Victor DEL REY Publié dans #Paranormal

Bien avant la célèbre bête du Gévaudan, il y avait, 33 ans plus tôt, la Bête de l’Auxerrois, connue aussi sous le nom de « la Bête de Trucy » et qui aurait tué 28 personnes

C’est en Novembre 1731 qu’elle fit sa première attaque, un garçon de 12 ans. Il fut attaqué près de Trucy, dans le sud d’Auxerre, alors qu’il travaillait près du bois avec sa mère.  Elle avait réussi à l’arracher de l’emprise de cette bête, mais il mourut dans ses bras, sur le chemin du retour. Après, les attaques suivirent. La crainte avait gagné la région, les paysans étaient armés et ils avaient organisés des battues dans les bois de Trucy. Même le roi Louis XV offrit une prime de 200 livres pour celui qui tuera la bête. Ils avaient même lancés des carcasses de moutons empoissonnés dans les champs mais cela ne donne rien et les morts s’accumulent, surtout des jeunes enfants.

Durant les cinq premiers mois, le curé de Val-de-Mency compta quatorze morts. Même si les actes ne faisaient pas référence à la nature du décès, tous semblaient indiquer que c’est la même bête qui en est la cause.

Des loups furent tués malgré que le comportement de la bête soit différent. Des rumeurs de loups garous, loups ou démons sont entendus dans les villages et ceux qui disaient avoir vu cette bête parlent d’un grand loup ou d’un tigre. Un jour, dans le village de Mailly-la-Ville, un enfant jouait devant chez lui. Il fut attaqué et emporté par la bête. Sa nourrice avait essayé de l’arracher mais il ne lui resta qu’un pied (ou un bras selon d’autres) de l’enfant dans sa main.

Fin 1734 et il ya 28 morts (9 enfants, 9 femmes et 10 hommes)  répertoriés. L’identification de la bête n’est pas facile. Les villageois connaissaient les loups, nombreux à ce moment la. Selon les descriptifs, c’est un animal « façon loup » mais personne ne dit qu’il s’agisse d’un loup normal. Durant cette année, deux de ces animaux sont abattus durant une chasse et les agressions se sont arrêtées mais aucune indication sérieuse a pu prouver que l’un de ces animaux était bien l’auteur du massacre.

Son règne dura trois ans et selon les experts, il pourrait s’agir d’une bête sauvage, sans maitre et que ce n’était pas un loup. En 1817, une autre bête a attaqué dans la forêt de Trucy pendant quelques mois dans le même lieu que la tueuse. Elle a dévoré un enfant près de Charentenay, un autre à Fouronnes et a attaqué et blessé plusieurs personnes. Certains ont pensé que c’était une hyène mais un jeune homme, aidant une fille attaquée à Fontenay décrit un fort mâtin (un gros chien de garde) avec les oreilles droites. Les villageois s’en sont débarrassés en plaçant des moutons empoisonnés près des bois. C’est ainsi que la Bête disparut sans laisser de trace

 

Texte en espagnol

Antes de la famosa bestia del Gevaudan, habia, 33 años mas pronto, la Bestia del Auxerrois, conocida tambien por el nombre de « la Bestia de Trucy » y habria matado 28 personas

Es en Noviembre 1731 que hizo su primera ataque, un niño de 12 años. Fue atacado cerca de Trucy, en el sur de Auxerre, cuando estaba trabajando en el bosque con su madre. Ella consiguio arrancarlo de la influencia de la bestia, pero murio en sus brazo, sobre el camino de vuelta. Despues, los ataques siguieron. El temor habia ganado la region, los campesinos estaban armados y organisaron batidas en los bosques de Trucy. Mismo el rey Louis XV ofrecio una prima de 200 libras para ese que matara la bestia. Habia tambien echados carpazones de cordero envenedados en los campos pero no dio nada y los muertos se acumularon, sobre todo jovenes chicos.

Durante los cincos primeros meses, el cura de Val-de-Mency conto catorce muertos. Mismo si los actos no hacian referencia al natural de los fallecimientos, todo parecia indicar que es la misma bestia que estaba en causa

Lobos fueron matados a pesar que el comportamiento de la bestia sea diferente. Rumores de hombres lobos, lobos o demonios estaban entendidos en los pueblos y esos que dicen haber visto esta bestia hablan de un gran lobo ou de un tigre. Un dia, en el pueblo de Mailly-la-Ville, un niño jugaba delante de su casa. Fue atacado y llevado por la bestia. Su nodriza intento de recogerlo pero solo le quedo un pied (o un brazo segun algunos) del niño en su mano.

Final 1734 y hay 28 muertos (9 niños, 9 mujeres y 10 hombres) catalogados . La identificacion de la bestia mo fue facil. Los campesinos concocian los lobos, que eran numerosos en este momento. Segun los descriptivos, es un animal « de tipo lobo » pero nadie puede decir que es un lobo normal. Durante este año, dos de esos animales sont matados durante una caza y las agresiones han parado pero ninguna indicacion en serio ha podido probar que uno de esos animales fue el autor del crimen.

Su reinado duro tres años y segun los expertos, podria tratarse de una bestia salvaje, sin maestro y no era un lobo. En 1817, otra bestia ha atacado en el bosque de Trucy durante unos meses en el mismo sitio que la asesina. Ha devorado un niño cerca de Charentenay, un otro à Fouronnes y atacado y herido muchas personas. Algunos han pesado que era una hiena peron un joven hombre, ayudando une chica atacada en Fontenay describe un fuerte mâtin (un gordo perro de guardia) con las orejas rectas. Los campesinos lo han desajolado poniendo corderos envenenado cerca des los bosques. Es asi que la Bestia desaparecio sin dejar huellas.

Ref. Dark-stories

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article